Quelle est la différence entre une étoile et une planète ?

Cette question est souvent posée par les jeunes enfants. Pour eux, ce qui brille dans l’espace est une étoile. Et pourtant, tout ce qui brille n’est pas forcément une étoile. Et toutes les étoiles ne brillent pas.

Une étoile

Une étoile est un corps gazeux qui génère sa propre lumière grâce à des réactions nucléaires qui se produisent à l’intérieur. Les étoiles sont de diverses natures, des petites, des grosses, des très brillantes, des presque invisibles.

Le cycle de vie d’une étoile est assez simple. Au début, des poussières au sein d’une nébuleuse se regroupent par l’attraction gravitationnelle, la même force qui nous fait tenir debout sur Terre.

Nébuleuse du Cocon (photo Olivier Alonso – SAH)

Plus la poussière s’accumule, plus la pression et la température augmentent. Passé un certain point, les réactions nucléaires démarrent et l’étoile nait. Elle repousse plus loin toute la poussière qui restait autour d’elle. Parfois, il y a suffisamment de poussières pour que plusieurs étoiles naissent en même temps, et parfois se fondent en une seule étoile plus grosse.

L’étoile consomme ensuite toute la matière qui la compose, par étapes successives, en commençant par les gaz les plus léger, d’abord l’hydrogène (notre Soleil est à ce stade), puis l’hélium (l’étoile devient alors une géante rouge), puis les matériaux de plus en plus lourds. Et au bout d’un moment, certaines finissent par exploser en partie, pour laisser autour d’elles une nébuleuse planétaire, et se transformer en naine blanche. C’est ce qui devrait arriver à notre Soleil.

M57 – Photo Sylvain et Yann (SAH)

La naine blanche peut à son tour exploser plus tard en supernova et complètement disparaître.

Les plus grosses vont s’effondrer en étoiles à neutrons hyper denses qui vont refroidir petit à petit, ou même devenir des trous noirs encore plus denses.

D’autres fois, il n’y a pas suffisamment de poussière pour que les réactions nucléaires durent longtemps. L’étoile s’allume doucement mais s’éteint rapidement pour devenir une naine brune, à mi-chemin entre une étoile et une planète.

Les planètes

Une planète n’émet pas sa propre lumière. On ne la voit que si elle est éclairée par une étoile. Voilà pourquoi on voit très bien Mercure, Vénus (l’Étoile du berger), Mars, Jupiter et Saturne dans le ciel. Mais ce ne sont pas des étoiles.

On peut aussi voir son effet quand elle tourne autour de son étoile, par exemple par son ombre quand elle passe devant (on dit qu’elle transite), ou par le léger mouvement de yoyo qu’elle va induire sur l’étoile à cause de la gravitation (si elle est très grosse).

Transit de Mercure, photo Frédéric M. – SAH

Les planètes se forment de la même façon que les étoiles. Lorsque l’étoile s’allume, les poussières qui ne s’étaient pas encore regroupées sont petit à petit chassées et les planètes cessent de grossir. Il ne reste alors autour de l’étoile que des planètes en cours de formation et des astéroïdes, qui continuent donc à faire grossir les planètes quand ils tombent dessus.

Les plus grosses planètes sont suffisamment puissantes pour retenir tous les gaz de leur orbite. Elles forment les planètes gazeuses, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Les plus petites n’en retiennent pas ou peu. Ce sont les planètes rocheuses, ou telluriques, comme Mercure, Vénus, la Terre et Mars. Certaines planètes peuvent se former ou être capturées dans l’orbite d’une autre. On les appelle alors des satellites, comme la Lune, ou encore Europe, Io, Gaymède et Callipso autours de Jupiter.

Certaines planètes sont trop petites pour qu’on les appelle comme ça. On les appelle alors des planètes naines. Une planète naine ressemble à une planète, elle est ronde, mais elle n’a pas fait place nette sur son orbite : c’est à dire qu’il y a encore des astéroïdes qui gravitent sur la même orbite qu’elle. C’est le cas de Pluton et de Céres par exemple.

Les planètes de notre système solaire ont aussi une autre particularité qui les distinguent des étoiles. Elles se déplacent par rapport aux étoiles d’une nuit à l’autre.

Lorsqu’une étoile explose, ou quand les planètes jouent au bowling entre elles, il se peut que certaines soient expulsées de leur système solaire. Elles errent alors dans l’espace, sans étoile pour les éclairer…


Categories: